search-form-close
L’Algérie classe Rachad et le MAK comme organisations terroristes

L’Algérie classe Rachad et le MAK comme organisations terroristes

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a présidé ce mardi 18 mai une réunion du Haut conseil de sécurité (HCS), a indiqué la présidence de la République dans un communiqué.

Au menu de cette réunion périodique, trois dossiers importants : la réouverture des frontières terrestres et aériennes, les « actes d’hostilité » et « d’incitation » des mouvements islamiste Rachad et indépendantiste MAK (Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie) qui « visent à déstabiliser le pays et à porter atteinte à sa sécurité » et les préparatifs pour la tenue des élections législatives le 12 juin prochain, selon le communiqué.

Pour les frontières, le HCS a décidé de maintenir les frontières terrestres fermées sauf en cas de nécessité, et a étudié les « mesures d’ouverture des frontières aériennes et les conditions à remplir pour les voyageurs ».

| Lire aussi : Amar Belhimer : « Le néo-Hirak fait du surplace et s’installe dans l’impasse »

Rachad et Mak, organisations terroristes

Pour le deuxième point inscrit à l’ordre du jour de cette réunion, le communiqué précise qu’après avoir étudié les « actes d’hostilité et d’incitation commis par les soi-disant mouvements (Rachad) et (Mak) », le HCS a décidé de les classer comme « organisations terroristes », et de « les traiter comme telles », selon le communiqué.

Le 25 avril, le ministère de la Défense nationale (MDN) a accusé le MAK d’être impliqué dans « une dangereuse conspiration ciblant le pays ».

« Dans la continuité des investigations sécuritaires relatives à l’opération menée, la fin du mois de mars 2021, par les services de sécurité relevant du ministère de la Défense nationale, ayant permis le démantèlement d’une cellule criminelle composée de partisans du mouvement séparatiste « MAK », impliqués dans la planification d’attentats et d’actes criminels lors des marches et des rassemblements populaires dans plusieurs régions du pays, en sus de la saisie d’armes de guerre et d’explosifs destinés à l’exécution de ses plans criminels, une dangereuse conspiration ciblant le pays, fomentée par ledit mouvement a été dévoilée », avait indiqué le MDN.

Crédit : Présidence de la République

Crédit : Présidence de la République

  • Les derniers articles

close