search-form-close
Législatives et soupçons de fraude : l’Anie répond au MSP

Législatives et soupçons de fraude : l’Anie répond au MSP

Sans tarder, l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie) a répondu au Mouvement de la société pour la paix (MSP) qui a revendiqué la victoire aux législatives d’hier samedi 12 juin, et fait état de tentatives de fraude.

En fin d’après-midi, le président du MSP Abderrazak Makri a revendiqué ce dimanche la victoire de son parti dans la plupart des wilayas du pays, et à l’étranger. Sans donner de chiffres, ni de précision, il a fait état de tentatives de modifier les résultats du scrutin, et appelé à l’intervention du président de Abdelmadjid Tebboune pour sauvegarder les voix des électeurs.

| Lire aussi : Les législatives vues par un constitutionnaliste et deux militants

Semer le « désordre » et le « doute«

Le MSP est le seul parti à revendiquer officiellement la victoire, alors que l’Anie n’a communiqué aucun résultat de l’élection. Une revendication qui passe mal chez le gendarme des élections. Dans un communiqué publié en début de soirée, l’Anie a assuré que les déclarations concernant les résultats et la crédibilité de l’élection « n’ont aucune crédibilité ».

Pour l’Anie, ces déclarations touchent à sa « crédibilité qui est reconnue en Algérie et à l’étranger », et remettent en cause son engagement de veiller à la crédibilité de l’élection. L’Anie accusé sans le nommer le MSP de chercher à semer le « désordre » et le « doute » dans les résultats des élections.

  • Les derniers articles

close