search-form-close
Polémique autour d’un match amical Algérie-Sénégal

Polémique autour d’un match amical Algérie-Sénégal

Privée de mondial, la sélection algérienne de football veut tourner et se préparer aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 qui commencent le 4 juin prochain.

| Lire aussi : Affaire Algérie-Cameroun : à qui la faute ?

La Confédération africaine de football (CAF) a arrêté la programmation des 1re et 2e journées des éliminatoires de la 34e édition de la CAN qui auront lieu en juin prochain (groupe F).

Lors de la 1re journée, l’Algérie accueille l’Ouganda samedi 4 juin au nouveau stade d’Oran.

Pour le compte de la 2e journée, la sélection nationale affrontera la Tanzanie le mercredi 8 juin au National Stadium de Dar Essalam.

Selon le site sportif DZ Foot, les hommes de Djamel Belmadi se préparent à rejoindre le Centre technique de Sidi Moussa en vue d’un stage de préparation.

Selon le même journal, la Fédération algérienne de football (FAF) réfléchirait à un match amical face à une équipe qualifiée au Mondial 2022, en signalant que des noms de sélections sud-américaines dont l’Argentine et le Pérou notamment ont été cités dans la presse algérienne pour affronter les Verts sans que la FAF ne « communique à ce jour, l’identité, le lieu et l’heure de cette joute amicale ».

Des sources médiatiques sénégalaises ont par ailleurs rapporté que la Fédération algérienne a sollicité son homologue sénégalais, dont la sélection championne d’Afrique en titre est qualifiée au mondial 2022, pour programmer un match amical.

« Il n’y a aucun avantage sportif à jouer contre l’Algérie »

Une doléance qui aurait fait l’objet d’une fin de non-recevoir cinglante de la part de la FSF, selon des médias sénégalais. Selon Senenews, les Verts d’Algérie ont « exprimé leur volonté » d’affronter les Lions de la Teranga du Sénégal en amical. Le journal sénégalais ne précise pas où l’équipe nationale a exprimé cette « volonté ».

Selon le journal sénégalais Record, la demande de la Fédération algérienne de football a été transmise à son homologue sénégalais par l’intermédiaire du « matchmaker, Pierre Inquiel ».

Selon ce média, l’équipe de football d’Algérie a demandé de rencontrer les Lions de la Téranga entre le 12 et le 14 juin prochain à Alger. Il n’y a rien d’anormal qu’une équipe nationale cherche à disputer un match amical avec une autre sélection pour se préparer à une compétition.

Mais c’est le ton utilisé dans la presse sénégalaise pour décliner l’offre algérienne qui pose problème, eu égard au statut de l’équipe d’Algérie au niveau africain.

Championne d’Afrique en 2019 après avoir battu ce même Sénégal en finale (1-0), l’Algérie a cumulé une série historique de 35 matchs sans défaite, ratant de peu de battre le record de l’Italie (37 matchs).

Même si son niveau a décliné ces derniers mois, après un double échec en CAN 2021 et aux barrages du Mondial 2022, l’Algérie demeure une équipe redoutable, avec dans ses rangs des joueurs de qualité mondiale comme Riyad Mahrez, Said Benrahma, Youcef Belaili, Ramy Bensebaini, Ismaïl Bennacer…

« Il n’y a aucun avantage sportif à jouer contre l’Algérie en ce moment », aurait répondu sèchement la Fédération sénégalaise, selon Record. De son côté, le magazine français Onze Mondial relaie les « propos cinglants » de sources sénégalaises.

« Il n’en est pas question puisque le Sénégal n’y gagne absolument rien », aurait répliqué la Fédération sénégalaise. Cette dernière aurait mis en avant un « manque de motivation » des joueurs sénégalais d’affronter une équipe nationale qui ne s’est pas qualifiée au Mondial.

« C’est la raison pour laquelle le sélectionneur n’a même pas voulu en parler », a rapporté le magazine sportif, citant ces sources. De son côté, la Fédération algérienne n’a étrangement pas commenté l’information et n’a pas fait d’annonce à ce sujet.

  • Les derniers articles

close