search-form-close
Crise ukrainienne : ce qu’a dit Lamamra à Varsovie

Crise ukrainienne : ce qu’a dit Lamamra à Varsovie

Le Groupe de contact arabe, conduit par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra à Varsovie (Pologne), s’est entretenu, mardi, avec le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba dans le cadre des efforts visant le règlement du conflit en Ukraine.

Dans sa deuxième halte après Moscou, le Groupe de contact arabe chargé du conflit en Ukraine, présidé par Ramtane Lamamra et composé des ministres des Affaires étrangères de Jordanie, d’Irak, du Soudan, d’Egypte et du Secrétaire général de la Ligue arabe, est arrivé à Varsovie (Pologne) où il a tenu une réunion avec le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba dans le cadre des efforts visant à contribuer au règlement de la crise, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger.

« Les parties arabe et ukrainienne ont eu des entretiens élargies sur les perspectives de règlement de la crise et d’atténuation de ses répercussions sécuritaires, politiques, humanitaires et économiques », a indiqué la même source.

[Crédit : DR]


Exprimant son « inquiétude quant aux retombées de cette crise et la dangerosité de sa poursuite », la délégation arabe a dit « appuyer le processus de négociations directes entre les parties ukrainienne et russe. »

La délégation arabe a affiché sa disposition « à déployer les efforts nécessaires en appui à ce processus en vue de parvenir à l’arrêt des opérations militaires en prévision d’une solution politique durable à la crise basée sur la légalité internationale, la charte de l’ONU et les principes de bon voisinage, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des pays de manière à garantir les intérêts légitimes de toutes les parties. »

« Pas d’alternative envisageable à la solution politique »

A l’issue de la réunion, M. Lamamra a animé une conférence de presse avec son homologue ukrainien durant laquelle il a affirmé que « les rencontres avec les parties russe et ukrainienne ont permis au groupe de contact arabe de mieux cerner le développement de la situation et de connaître les positions des deux parties au conflit ».

« Ces rencontres ont permis de renforcer la conviction qu’aucune alternative n’est envisageable à la solution politique à la crise », a ajouté le chef de la diplomatie algérienne.

Intervenant lors de cette conférence, M. Kuleba a présenté ses « sincères condoléances » à l’Algérie, particulièrement à la famille de l’étudiant algérien, Talbi Mohamed Abd El Monaim décédé en Ukraine au début du conflit.

Le chef de la diplomatie ukrainienne a remercié son homologue algérien pour « les efforts consentis dans le cadre du groupe de contact arabe visant le règlement de la crise », formant le vœu de voir la guerre « s’achever rapidement pour permettre aux étudiants algériens de retourner aux bancs des universités ukrainiennes dans les meilleures conditions. »

[Crédit : DR]


Au plan bilatéral, Ramtane Lamamra a rencontré son homologue polonais Zbigniew Rau. Les deux hommes ont mis en avant la nécessité de renforcer et d’élargir les relations bilatérales unissant les deux pays à divers domaines, a indiqué un communiqué du ministère.

Les deux parties ont passé en revue « l’état des relations bilatérales unissant l’Algérie et la Pologne », soulignant « la nécessité de les renforcer et élargir à divers domaines », ajoute la même source.

Lors de cette rencontre, les deux ministres « ont convenu d’échanger des visites bilatérales et d’intensifier les contacts et les concertations autour des questions régionales et internationales d’intérêt commun. »

Enfin, M. Lamamra a saisi cette occasion pour renouveler « les remerciements de l’Algérie à la Pologne pour les efforts déployés par les autorités de ce pays en vue de faciliter le rapatriement des ressortissants algériens d’Ukraine. »

  • Les derniers articles

close